Actualités

Séminaire 2018-2019
La sélection dans tous ses états : fonctions, processus, conséquences

Séance 2 : La sélection à l’école en France, comment et pour quoi faire.
Mercredi 13 février 2019 – de 14h à 16h (horaire à confirmer) – Campus d’Orsay

avec Agnès Van Zanten, sociologue et Renaud d’Enfert, historien de l’enseignement.

Aujourd’hui le système scolaire français est un des plus élitistes et un des plus socialement inégalitaires. Les discours à propos de l’égalité des chances et l’idéologie méritocratique dérapent sur les réalités de la sélection, de l’échec scolaire et de l’orientation. Quelles sont les normes et les finalités de cette sélection, y a-t-il des alternatives ?
Mais cette réalité d’aujourd’hui a des racines dans un temps, celui de la Troisième République et plus largement du XIXe siècle où tous les enfants d’une classe d’âge n’allaient pas à  la même école, où des ordres scolaires différents formaient, sélectionnaient, orientaient les élèves en fonction de normes et de finalités distinctes.

Plus d’informations à venir…

Séance 1 : Modeler le vivant : la sélection entre hasard et finalités
Mardi 13 novembre 2018

Intervenants :
Guillaume Achaz, enseignant-chercheur UPMC, Muséum national d’Histoire naturelle et Isabelle Goldringer, chercheuse INRA, Génétique Quantitative et Évolution – Le Moulon

 

♦ Notre thématique de l’année :
« La sélection dans tous ses états : fonctions, processus, conséquences »

La sélection semble partout, dans la nature comme dans la société. Elle est souvent présentée comme l’outil idéal pour obtenir la meilleure adéquation entre souhaits et possibilités, besoins et ressources. C’est par la sélection qu’émergerait l’excellence. Est-ce le mode de fonctionnement optimisé de toutes les organisations ou un mode de gestion en situation de pénurie ? S’agit-il d’un processus rationnel pour obtenir des résultats interprétables ou d’une contingence ayant modelé l’évolution des espèces ? Comment fonctionne la sélection et existe-t-il des alternatives ? Nous réfléchirons sur les critères et les méthodes, qu’ils soient automatisés ou non, et au-delà nous interrogerons l’impact de la sélection sur le fonctionnement de nos disciplines scientifiques, sur l’établissement des normes, et sur l’organisation de nos sociétés. Pour cela, le Centre d’Alembert fera intervenir des collègues de différents domaines dans le cadre de ce séminaire : science de l’éducation, sciences de la vie, sciences et techniques des activités physiques et sportives, économie, informatique, physique…

Les séminaires itinérants du Centre d’Alembert

Afin de toucher l’ensemble de la communauté universitaire sur le périmètre Paris-Saclay, tant d’un point de vue disciplinaire que géographique, le Centre d’Alembert propose un « séminaire itinérant ».

Le thème annuel de réflexion du Centre, « La sélection dans tous ses états : fonctions, processus, conséquences », sera décliné en six séminaires, relevant de domaines spécifiques, et traités au sein de différents laboratoires locaux.

♦  Colloque annuel « Catastrophes : prévision, prévention, précaution »

Jeudi 17 mai de 9h à 17h30
Centre scientifique d’Orsay
Cette journée est le prolongement de notre séminaire de cette année.
Programme
Télécharger la plaquette

√  Les vidéos sont en ligne ICI

♦  Séminaire « Prévisions, précautions, préventions, catastrophes »
Séance 6 : « La couverture des risques majeurs »
Vendredi 13 avril 2018
Intervenants :
Sandrine Spaeter-Loehrer, Professeur d’économie à l’université de Strasbourg, Bureau d’Economie Théorique et Appliquée
Céline Béguin-Faynel, Maître de conférences en droit privé à l’université du Mans, Thémis-UM (EA-4333), membre de l’Institut du Risque et de l’Assurance (IRA).
Benoit Liot, Retrocession Senior Account Manager chez SCOR
√ La vidéo de la séance est disponible ICI

♦  Séminaire « Prévisions, précautions, préventions, catastrophes »
Séance 5 : « Santé, prévention, précaution : enjeux d’une anticipation »

Mercredi 4 avril 2018
Intervenants :
Catherine Hill, Épidémiologiste, Ancien chef du service de Biostatistique et d’Épidémiologie de l’Institut Gustave Roussy
Bruno Falissard
Pédopsychiatre, professeur de santé publique à la Faculté de médecine Paris-Sud.

√ La vidéo de la séance est disponible ICI

♦  Séminaire « Prévisions, précautions, préventions, catastrophes »
Séance 4 : « Informatique et numérique »
Lundi 19 mars 2018

Intervenants :
Antoine Rousseau, Inria – Équipe LEMON, Montpellier
Alexandre Monnin, Directeur de la Recherche d’Origens Medialab et Enseignant-Chercheur à l’ESC Clermont

√ La vidéo de la séance est disponible ICI

♦  Séminaire « Prévisions, précautions, préventions, catastrophes »
Séance 3 : « La biodiversité en question : regards croisés »
mercredi 31 janvier 2018
Intervenants :
Jane Lecomte, Pr à l’Université Paris-Sud, Laboratoire Écologie, Systématique et Évolution  et
Pierre-Henri Gouyon, Pr au Muséum National d’Histoire Naturelle, à l’AgroParisTech, à Sciences Po (Paris) et à l’ENS Paris, Chercheur au sein du laboratoire ISYEB (Institut de Systématique, Évolution & Biodiversité)

La vidéo de la séance est disponible ICI

♦  Séminaire « Prévisions, précautions, préventions, catastrophes »
Séance 2 : « Météorologie de l’espace »
13 décembre 2017
Intervenants :
Patrick Michel, Directeur de Recherches au CNRS, Responsable de l’équipe « Théories et Observations en Planétologie » Université Côte d’Azur, Observatoire de la Côte d’Azur et
Thierry Dudok de Wit, Enseignant-chercheur à l’Université d’Orléans, Observatoire des Sciences de l’Univers en région Centre

√ La vidéo de la séance est disponible ICI

  Séminaire « Prévisions, précautions, préventions, catastrophes »
Séance 1 : « Changement climatique : prévision, scénario, catastrophisme »
23 novembre 2017

Intervenant :
Hervé Le Treut, Directeur de Recherches au CNRS, Directeur de l’Institut Pierre Simon Laplace (IPSL)

 √ La vidéo de la séance est disponible ICI

  Notre thématique de l’année

Cette année, le Centre d’Alembert change de formule et lance son séminaire itinérant
« Prévisions, précautions, préventions, catastrophes »


Changement climatique, crise environnementale, extinctions de masse, phénomènes naturels de plus en plus violents, objets divers se baladant dans l’espace : vivons-nous le temps des catastrophes, résultats et prix à payer d’une modernité qui a rendu l’humanité trop sûre de sa science et de ses technologies ? Ou bien nos inquiétudes ne sont-elles que la réémergence d’un discours apocalyptique, comme l’histoire en a connu beaucoup, le témoignage d’une montée des irrationalités? Entre ces deux pôles, le Centre d’Alembert sollicitera les sciences du vivant et de l’environnement, la climatologie, l’astronomie et l’astrophysique, et d’autres encore, sans oublier les sciences humaines et sociales, pour nous aider à comprendre la réalité des phénomènes qui nous menacent. Nous interrogerons notre capacité à les prédire, comme à les prévenir, à les porter sur la scène de la décision publique en montrant que les enjeux sont scientifiques et techniques mais aussi politiques et philosophiques. Ce parcours, en 6 séances disciplinaires, sur différents sites du périmètre Paris-Saclay, s’achèvera par un colloque pluridisciplinaire le 17 mai 2018, sur le campus d’Orsay.

Vous pouvez retrouver les enregistrements des sessions précédentes :
* les séminaires : http://www.centre-dalembert.u-psud.fr/category/seminaires/
* les colloques : http://www.centre-dalembert.u-psud.fr/archives-colloques/

  Le Centre d’Alembert change de formule

Afin de toucher l’ensemble de la communauté universitaire sur le périmètre Paris-Saclay, tant d’un point de vue disciplinaire que géographique, le Centre d’Alembert a choisi de faire évoluer ses activités en lançant son « séminaire itinérant ».

Le thème annuel de réflexion du Centre, «  Prévisions, précautions, préventions, catastrophes », sera décliné en six séminaires, relevant de domaines spécifiques, et traités au sein de différents laboratoires locaux. Ce cycle trouvera sa conclusion dans un colloque pluridisciplinaire le jeudi 17 mai qui nous permettra d’offrir un regard dont la transversalité est à l’image de la dynamique qui a impulsé la création de ce séminaire nomade !

♦  Décès de Jean-Pierre Kahane
C’est avec beaucoup de tristesse que nous venons d’apprendre le décès de
Jean-Pierre Kahane, mercredi 21 juin, à 90 ans.

Professeur émérite à l’Université Paris-Sud, Jean-Pierre était un grand mathématicien, membre de l’Académie des Sciences, très attentif à l’enseignement des mathématiques et à leur place dans la culture. C’est au cours de sa présidence de l’Université Paris-Sud, entre 1975 et 1978, que le Centre d’Alembert (à l’époque « Centre interdisciplinaire d’étude de l’évolution des idées, des sciences et des techniques ») a été fondé à l’initiative d’Ernest-Marie Laperrousaz. Depuis sa fondation, Jean-Pierre Kahane a été particulièrement attaché au Centre et à sa vocation d’ « étude interdisciplinaire » de toute question concernant les idées, les sciences et les techniques. Fidèle à la tradition des lumières, il concevait le scientifique comme un humaniste, ouvert au monde et engagé dans la société, un intellectuel au sens le plus noble de ce terme. Il participa pendant de nombreuses années aux réunions annuelles d’orientation, et surtout aux séances du séminaire comme aux journées du colloque organisées par le Centre. Il a continué à suivre ce qui s’y passait même lorsqu’il ne lui était plus possible de venir à Orsay.
C’est donc un grand animateur du Centre que nous venons de perdre.

Annick Jacq, Directrice du Centre d’Alembert
Jean-Louis Martinand, Professeur émérite ENS Cachan, Président du Centre d’Alembert