2017 : Quand le temps nous est compté : questions de temps dans le travail académique

COLLOQUE
Jeudi 20 avril 2017
Centre Scientifique d’Orsay

Bâtiment des Colloques (bât. 338),
rue du Doyen André Guinier – Salle de conférences
de 9h à 18h – entrée libre
Déjeuner sur place après inscription obligatoire avant le 12 avril :
centre.dalembert@u-psud.fr

Présentation du Colloque

 

Programme

9h00   Accueil
9h15   Allocutions d’ouverture
Etienne AUGÉ, Vice-Président Recherche, Université Paris-Sud
Christine PAULIN, Doyen de l’UFR des Sciences d’Orsay
Stefano BOSI, Maison des Sciences de l’Homme de Paris-Saclay
Annick JACQ, Directrice du Centre d’Alembert

Modératrice : Hélène AUBRY


9h35-10h00
Hélène GISPERT, historienne des sciences, Université Paris-Sud
Retour sur un questionnaire adressé aux personnels. Question du temps dans notre travail, la parole aux acteurs.

10h00-10h40
Gérald GAGLIO, sociologue, Université Technologique de Troyes
Du manque de temps au travail d’articulation temporelle.

10h40-11h00   Pause café

 

Modératrice : Christine EISENBEIS


11h00-11h40
Lucie GOUSSARD et Guillaume TIFFON, sociologues, Université d’Évry -Val d’Essonne
Travailler en projets dans la R&D. Contraintes temporelles et transformations du travail de recherche.

11h40-12h20
Scarlett SALMAN, sociologue, Université Paris-Est Marne-la-Vallée
La gestion des temporalités de travail par le coaching: vers une discipline de soi ?

12h20-14h00   Déjeuner sur place (gratuit mais inscription préalable obligatoire)

 

Modératrice : Alexia JOLIVET


14h00-14h40
Philippe BRUNET,
sociologue, Université Paris-Est Marne-la-Vallée
De quoi le temps est-il comptable dans la science ?

14h40-15h20
Marc GUYON, chercheur associé, CNAM Paris
À la recherche du « temps perdu » des chercheurs. Temps mesuré, temps vécu, subjectivité et créativité dans le travail scientifique.

15h20-15h40   Pause café

Modérateur : Bertrand SERGOT


15h40-16h20
Marc BESSIN, sociologue à l’Iris (CNRS, EHESS), et Fabienne GOLDFARB, physicienne, Université Paris-Sud
Quelles présences du chercheur ? Les ambivalences de la Slow Science, entre résister et demeurer dans sa tour d’ivoire.

16h20-17h00
Coda : Et maintenant ?
Échanges entre les participants et les organisateurs